Garder ses distances, y compris en dépassant les vélos

À vélo, se faire dépasser par une voiture ou un camion est souvent désagréable, voire dangereux. Moins il y a d’écart, plus les cyclistes sont en danger. En règle générale, il faut laisser 1,5 mètre de distance de sécurité.

Les routes suisses sont encombrées. Vélos classiques ou électriques, voitures, bus et camions circulent dans un espace restreint. Cela donne forcément lieu, chaque jour, à des milliers de manœuvres de dépassement entre véhicules motorisés rapides et vélos plus lents.

Quand une voiture ou un camion les dépasse, bon nombre de cyclistes risquent leur vie à cause d’une distance latérale insuffisante. Une situation plutôt anxiogène!  Se faire doubler à moins d’un mètre par un colosse de plusieurs tonnes lancé à 80 kilomètres à l’heure est proprement effroyable.

Les statistiques montrent  que des situations délicates, voire des collisions se produisent régulièrement  lorsque des véhicules à moteur doublent des cyclistes. Près de 9 % des  acci- dents de vélo avec blessures graves sont consécutifs à une manœuvre de dépassement ou de croisement. Dans un sondage effectué en 2016, 67 % des cyclistes affirmaient qu’on les dépassait souvent de trop près.

En Allemagne, la loi sur la circulation routière prévoit 1,5 mètre pour les voitures et 2 mètres pour les camions ainsi que pour toute vitesse supérieure à 90 kilomètres à l’heure ou dans de mauvaises conditions de circulation. Conclusion: Pour les manœuvres de dépassement, une distance de sécurité de 1,5 mètre est requise, indépendamment du marquage routier.

Équilibre instable

Les cyclistes avec ou sans motorisation électrique n’ont que deux roues, d’où un équilibre précaire. Circuler en ligne droite les oblige à osciller presque imperceptiblement au-dessus de l’axe d’équilibre. On peut parfois observer les légers louvoiements que cela provoque.

Ces petits mouvements latéraux exigent de l’espace, dont l’étendue dépend de différents facteurs comme la vitesse, l’aptitude de la per- sonne en selle, ou encore les effets du vent ou les conditions de la chaussée. En ligne droite, les enfants oscillent davantage que les adultes expérimentés, vu leur manque d’assurance au guidon. Pour pouvoir compenser leurs dépla- cements latéraux, les cyclistes doivent circuler avec suffisamment de distance à leur droite – au moins 70 centimètres.

Les mouvements de l’air peuvent aussi être surprenants et traîtres. Quand un véhicule effectue un dépassement, il provoque des tur- bulences et – du même coup – des ondes de pression et dépression qui atteignent forte- ment les cyclistes. Faute de ressentir cet effet, les automobilistes n’en ont généralement pas conscience. Plus la distance latérale entre les véhicules est réduite et plus la différence de vitesse est élevée, plus les ondes de pression ou dépression sont puissantes.

La ou le cycliste doit compenser ces variations de pression, ce qui induit souvent des écarts importants pour maintenir l’équilibre. Pour des raisons purement physiques, il faut donc absolument garder une distance suffisante avec un vélo quand on le dépasse.

Conseils aux automobilistes

La compréhension et le respect mutuels forment la base d’une utilisation sûre des voies de circulation. Gardez à l’esprit que les manœuvres de dépassement avec une faible distance latérale peuvent stresser et gêner les cyclistes, ce qui implique un risque d’acci- dent. Dans les situations critiques de dépas- sement avec une distance trop réduite entre un vélo et un véhicule motorisé, c’est souvent la personne à vélo qui opère une manœuvre d’évitement, laquelle peut provoquer une chute lourde de conséquences.

En conclusion: Réduisez votre vitesse et respectez toujours une distance de sécurité d’au moins 1,5 mètres quand vous dépassez un vélo. Les cyclistes avec ou sans motorisation électrique vous en remercient!

Christine Steinmann, experte en sécurité routière à l’ATE

Plus d’informations: www.1m50.ch

Vous trouverez l’article détaillé et d’autres sujets passionnants dans le magazine Ecomobiliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.