S’engager plus pour les transports ferroviaires internationaux!

Simplifier la vente des titres de transport, améliorer le service à la clientèle, accroître l’offre en trains de nuit, mieux soutenir le rail et abolir les privilèges accordés aux transports aériens : C’est ce que exige la pétition «1 voyage – 1 billet pour toute l’Europe» justement remise.

«Voyager en train à travers l’Europe devrait être aussi facile qu’en Suisse. Pour cela, il est indispensable que la Présidente de la Confédération et le Conseil fédéral interviennent auprès de l’UE», demande la présidence de l’ATE à l’unisson. La pétition est remise justement à l’ouverture du tunnel de base du Monte Ceneri. Pour faire progresser de façon décisive les transports ferroviaires internationaux, des améliorations rapides et un engagement supplémentaire des pouvoirs publics s’imposent. Ce qui est aujourd’hui la norme pour les voyages en avion doit aussi l’être pour le rail: trouver ses correspondances dans toute l’Europe en quelques clics de souris et pouvoir voyager avec un seul billet (imprimé ou électronique).

Les revendications

Le train doit être davantage soutenu par les pouvoirs publics. Si la Suisse entend être en mesure d’atteindre ses objectifs climatiques, elle n’aura guère d’autre choix que d’opérer un transfert des transports aériens internationaux sur le rail. Mais pour cela, il est nécessaire de compléter l’offre de trains de nuit par des liaisons qui ne sont, pour le moment encore, pas entièrement rentables.

Les principales villes d’Europe doivent être atteignables en train de nuit. Amsterdam et Barcelone, par exemple, comptent parmi les destinations les plus prisées en avion à partir de la Suisse. Pourtant, elles se trouvent à une distance idéale pour s’y rendre en train de nuit. Qui plus est, un sondage montre qu’une grande partie de la population suisse (les 2/3) serait prête à voyager davantage en train de nuit.

Le train doit être davantage au service de sa clientèle. La clientèle des chemins de fer doit pouvoir disposer, par exemple, d’un service international de prise en charge des bagages ou de la garantie de la poursuite du voyage même lorsque la correspondance n’a pas fonctionné. Les chemins de fer doivent absolument se montrer plus créatifs et proposer un service impeccable aussi sur le réseau international.

Abolir les privilèges fiscaux des transports aériens! Malgré la situation centrale de la Suisse, 81% des voyages se font en avion – et sont responsables de près de 20% de l’impact climatique de la Suisse. Cette consommation débridée de voyages en avion est due au fait que les transports aériens sont subventionnés et qu’ils bénéficient d’allégements fiscaux.

https://www.europeentrain.ch/engagement/petition/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.